11 décembre 2006

Ma vie au ciné...

57599687Oui, c'est vrai je rêverais de passer ma vie dans un cinéma ou bien si j'en avais les moyens, je me paierais une salle de projection privée, le grand luxe quoi!!!

Deux superbes films, qui sont pour moi des chefs d'oeuvre dans un style totalement18670796 différent :

- un film noir (modèle du genre), thriller,espionnage et magouilles avec le dernier film de Scorcese : les infiltrés. Avec en prime à 18680971l'affiche, si vous ne le savez pas encore, Léonardo Di caprio, Jack Nicholson et Matt Damon...Rien que pour ça ça vaut le coup car la direction d'acteurs est vraiment excellente et je dois dire que di caprio est tout simplement époustouflant dans son rôle de "bad boy gentil" et Nicholson fait juste ce qu'il faut pour se faire passer pour le gros méchant taré de service. Le scénar est sympa et l'intrigue soutenue du début à la fin...On n'en18670804 perd pas une miette et c'est un vrai régal. Au niveau de la réalisation, c'est vraiment sublime, tout est pensé et travaillé :mention spéciale sur les ouvertures de séquences où le personnage apparait dans ce que l'on peut penser être le trou du canon du flingue (symbolisé par une petite image ronde au milieu de l'écran qui s'élargit au fur et à mesure.)Un pur régal!

18680420- un film 'tranches de vie' (selon ma classification) avec scénario imbriqué dans les histoires  des uns et des autres pour Alejandro Gonzalez Inarritu et son merveilleux film Babel. Très belle distibution également avec des acteurs plus ou moins connus (Brad Pitt en tête d'affiche ainsi que son épouse dans le film Cate Blanchett) mais surtout des acteurs peu ou pas connus et notamment des enfants marocains (apparemment pas professionnels) et américains qui tiennent leurs rôles à la perfection.

Les histoires sont très simples, vraies , écrites avec beaucoup de sincérité. C'est18470908 touchant et émouvant (pleuré, pleuré comme une madeleine sur certains passages) comique parfois et puis ça balance aussi pas mal sur le rôle de médias, les relations géo-politiques entre les Etats-unis et "les restes du monde" (comme diraient certains) et le handicap physique vécu par une adolescente japonaise (les fans du Japon se régaleront des quelques séquences de la vie de Chieko).

18644577Ce qui est surtout marquant et très bien rendu dans ce film, et qui lui vaut surement son titre, c'est toutes ces différences de langage, c'est-à-dire de cultures, qui peuvent coexister dans le monde en même temps en parfait décalage les unes avec les autres mais formant pourtant un tout. Technologies de toutes sortes à outrance au Japon, milieu rural très pauvre presque privé de toute "modernité"(si on peut dire) au Maroc, aisance et confort avec chambres de princes et de princesses pour les enfants aux USA et enfin milieu festif et familial du Mexique avec la scène du mariage (avec Gael Garcia Bernal en oncle Santiago qui pète les plombs...excellent!)
Formant un tout car quelque soit sa culture l'Homme, l'être humain est quelqu'un qui arrive quand même à se donner aux autres, il est parfois cruel et parfois altruiste (capable du meilleur comme du pire : tuer puis sauver : se sauver soi ou sauver les autres!)
Je suis vraiment heureuse d'avoir vu ce film qui est surement le meilleur que j'ai vu depuis longtemps...à égalité avec Amours chiennes...A découvrir absolument!!!

Posté par Mlle ange à 13:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Ma vie au ciné...

    j'ai honte, je ne me donne plus le temps d'aller au ciné... tu me fais envie !

    Posté par charlotteb, 12 décembre 2006 à 18:36 | | Répondre
  • Pfff, le ciné à Narbonne, c'est la cata...
    Vite vite qu'on aille à Bordeaux!
    Et ces deux films là, sont évidemment sur notre liste prioritaire.

    Posté par Fillalavanille, 13 décembre 2006 à 17:37 | | Répondre
Nouveau commentaire